Sélectionner une page

3 questions à Pierre-Yves Normand sur le chanvre industriel

par | Avr 19, 2021 | Formation, Futur, Industrie 4.0, Innovation, Interview | 0 commentaires

Chaque 20 Avril à 4h20, à travers le monde, des rassemblements s’organisent à travers le globe pour militer en faveur de la législation sur le cannabis. Un véritable événement en Amérique du Nord, ce rituel est moins suivi en Europe, mais il n’en est pas moins des débats sur la légalisation du cannabis qui ne faiblissent pas. Pourtant, la France est un producteur historique mondial de chanvre. Pour bien comprendre le lien entre chanvre industriel et marijuana, nous avons consulté un expert pour nous éclairer sur l’état de cette filière en France aujourd’hui. Pierre-Yves Normand de l’Association Bretagne Chanvre Développement et son extension de formation: Chanvre Légal Pro, répond à nos questions. 
 Pierre-Yves Normand, président de Chanvre Bretagne Développement & formateur chez Chanvre Légal Pro

Pouvez-vous nous permettre de comprendre les distinctions entre  cannabis, chanvre, CBD et cannabis thérapeutique?

 

Le cannabis est le nom latin du chanvre. Il y a plusieurs molécules dans le chanvre, environ 150. Le CBD, le cannabidiol, est un des cannabinoïdes contenus dans le chanvre. Le THC en est un autre. Le THC, tétrahydrocannabinol, est considéré comme un stupéfiant, alors que le CBD n’est pas considéré comme un stupéfiant. L’association entre le THC et le CBD permet de fabriquer des médicaments qui sont donc prescrits en France sur ordonnance, c’est ce qu’on appelle le cannabis thérapeutique. En ce moment en France, il y une expérimentation sur le cannabis thérapeutique, non pas pour vérifier si ça marche ou pas, parce qu’on le sait mais pour voir comment mettre en place le système d’approvisionnement du producteur au consommateur, en passant par les pharmacies centrales et les prescriptions médicales.

Produits à base de chanvre issus de R&D par l’Association Bretagne Chanvre Développement

Comment se porte la filière chanvre industriel aujourd’hui en Europe  ?

 

La filière industrielle n’est pas très importante, il y a uniquement 20,000 hectares de culture environ en France et à peu près 40,000 hectares de culture en tout en Europe. Par contre les surfaces vont augmenter de plus en plus dans les années à venir, nous espérons avoir 100,000 hectares de chanvre sous 5 ans en France. 

Il y a une inter-profession qui s’occupe uniquement des copeaux de chanvre pour l’isolation, la construction et la fibre de chanvre pour la plasturgie. Il y a uniquement 5 acteurs en France pour ce secteur la. Il y a un deuxième secteur: celui de l’alimentaire, qui représente environ une cinquantaine de petits acteurs : producteurs, transformateurs, distributeurs.

Brique de chanvre utilisée pour l'isolation acoustique et thermique.

 

 

 

 

 

Quels sont selon vous les principaux freins rencontrés par les industriels pour exploiter cette matière première ?

 

Les premiers freins sont les techniques de récolte car la fibre et la tige sont très résistantes, sont difficiles à couper, difficiles à broyer. Les autres freins sont la limite des variétés autorisées en France, par rapport aux variétés autorisées en Europe qui sont toujours plus nombreuses. Les autres freins sont les lobbys qui freinent le développement de la filière bien-être et alimentaire.

Une approche technique: La récolte doit être séchée pour les graines dans les 4h, c’est une contrainte puisqu’il faut avoir des séchoirs à proximité. Ensuite, les produits huiles et farines sont très sensibles à la chaleur, à la lumière et à l’oxygène car ce sont des matières vivantes, riches en oméga 3, en oméga 6 et en protéines donc la conservation est un élément très important. 

Ensuite le broyage de la matière est compliqué car elle abîme les outils et au final on a complètement perdu les techniques pour fabriquer du fil de chanvre, c’est pour cela que les principes de culture et de transformation de chanvre en textile viennent d’être classés au patrimoine immatériel universel de l’UNESCO en Novembre 2020.

 

En quoi est-ce que le chanvre s’inscrit dans une transition industrielle écologique dans les 10 ans à venir?

 

Il faut considérer qu’il y a environ 3500 sous-produits qui peuvent être fabriqués à partir de chanvre. Tout ce que vous voyez, touchez fait à partir de plastique de pétrole peut être fait à partir de plastique de chanvre et cela on le sait depuis au moins une centaine d’années puisque les lampes à huiles étaient utilisés non pas par de l’huile de pétrole mais par de l’huile de chanvre, la carrosserie de la Ford T en 1900 était faite en plastique de chanvre, et le moteur diesel de Rudolf Diesel tournait à l’huile de chanvre. C’est ensuite qu’on a gommé l’utilisation du chanvre pour le remplacer par des produits pétroliers. Le chanvre va tout simplement remplacer l’industrie pétrolière dans les 10 ans à venir

L’exemple LEGO : Un exemple est l’entreprise LEGO qui d’ici à 2025 va utiliser du plastique bio-compostable de chanvre pour la réalisation de ses briques. L’intérêt du plastique de chanvre comparé au plastique de pétrole peut être bio-compostable en plus d’être biodégradable. A noter également que le bio-compostable est un plastique issu du végétal qui peut être intégrer par le vivant. 

Donc on va pouvoir construire des maisons isolées avec du chanvre, on va pouvoir fabriquer des vêtements avec du chanvre, on va pouvoir fabriquer des aliments avec du chanvre, on va pouvoir fabriquer du plastique avec du chanvre. D’ailleurs ce n’est pas “on va pouvoir” mais on peut. Les technologies aujourd’hui sont en place : les bus roulent avec de l’hydrogène fabriqué à partir de la décomposition du chanvre. Le chanvre est donc la seule porte de sortie industrielle pour l’espèce humaine et pour la société dans les 10 ans à venir.

C’est aussi simple que ça!

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *